Fissures et ravalement de façades

Parfois visibles à l’œil nu, parfois encore trop petites pour être visibles sur de grandes surfaces, les fissures doivent faire l'objet d'une inspection régulière de façade. On distingue deux types de fissures. Les fissures actives qui, comme leur nom l'indique, sont évolutives et susceptibles de créer des troubles. Et d'autre part, il y a les fissures inertes qui demeurent sous surveillance mais qui n'évoluent pas.

Les fissures actives

Quelques mois ou quelques années après la fin de a construction d'une maison ou d'un immeuble, il n'est pas rare de voir apparaître des fissures sur le revêtement. Ces fissures peuvent être dues à plusieurs facteurs comme de mauvaises conditions climatiques lors de la pose de l'enduit ou du crépis, une matière trop humide ou des pièces maçonnerie encore trop humides lors des finitions. L'apparition de ces fissures doit vous alerter et générer le passage d'un artisan façadier qui, lui seul, sera à même de vous donner des conseils professionnels et avisés quant à la conduite à tenir. Quoi qu'il en soit l'activité et l'écartement de ces fissures est à surveiller très régulièrement. Ces fissures peuvent aussi être révélatrices d'autres problèmes ou mal façons plus profondes.

Les fissures inertes

Sur les façades anciennes, de nombreuses fissures, présentes depuis de nombreuses années ne présentent pas de danger particulier. Cependant, les ravalements de façades étant rendus obligatoire par le législateur tous les dix ans, ces fissures seront alors colmatées par les équipes de façadiers. Les artisans façadiers opéreront différemment selon l'ancienneté des fissures, leur profondeur, mais aussi le type de matériaux sous jacent...
Une question, un besoin ?

Nous sommes à votre écoute !